jeudi 4 juillet 2013

Petites conversations communales


Les assemblées communales ici rassemblent entre 10 et 12 personnes. Tout le monde se plaint mais personne ne se déplace. "Tu viens à  l'assemblée ce soir?" "Ah non, je ne veux rien avoir à faire avec cette équipe du conseil" ou "De toute manière cela ne sert à rien" Nous répond-on souvent. Mon mari et moi sommes sans doute aussi le prétexte à s'abstenir de "l'autre camp", puisque eux non plus ne se déplacent pas en nombre. 

Moi je trouve que c'est assez utile tout-de-même, puisque c'est le seul endroit où nous pouvons parler des problèmes plutôt que de les laisser empoisonner l'ambiance locale et aussi pour se tenir au courant des agissements des conseillers et du maire. Après le coup des deux éoliennes du Plain, nous avons compris qu'il valait mieux suivre l'actualité et surveiller que les relations personnels entre élus et promoteurs ne prennent pas des allures de complot.  Donc nous y allons. Sans enthousiasme c'est vrai, parce que c'est gratiné tout-de-même...
Jugez plutôt:

- Monsieur le maire, vous avez déclaré à la télévision que les éoliennes de Saint-Brais avaient permis l'installation de la fibre optique au village et que c'était une chance inespérée dans un si petit village. Alors cette fibre optique, elle est là?

Lui: - Absolument.

- Et où est-elle?

Lui: - Aux éoliennes

- Donc la population n'en bénéficie pas du tout?

Lui: - Non

Un autre citoyen: - Mais la fibre optique a été installée il y a des années à Saint-Brais. Je me rappelle bien du chantier, c'était longtemps avant l'arrivée des éoliennes, cela n'a rien à voir avec elles!

Lui: - Oui, oui, absolument.
- Monsieur le maire, vous déclarez dans le journal de Suisse Eole (voir le post précédent) que la commune bénéficie des retombées de ces machines, par exemple de la stabilité du réseau. Pouvez-vous m'expliquer cela?

Lui: - Oui et bien maintenant la lumière est plus stable.

- Ah bon? Comment cela?

Lui: - Et bien cela claire mieux, c'est plus fort.

- Ah bon? Et vous pensez que les citoyens se rendent compte de la différence? Personnellement je n'ai rien remarqué.

- Lui: ...

Un peu plus tard:

- Monsieur le maire, avez-vous pris des mesures pour économiser de l'électricité au niveau de l'éclairage publique?

Lui: - Oui nous avons contacté les FMB mais cela n'est pas si simple, on arrive pas à intervenir sur la densité, c'est trop, c'est trop....

- Stable?
- Monsieur le maire, j'ai envoyé un e-mail à la commune pour signaler que la caméra cachée à la déchèterie n'était pas légale, vu qu'il n'y avait pas de panneau pour la signaler. Par conséquent les images seraient inutilisables d'un point de vue légal. Or, à peine ce message est arrivé chez vous, un monsieur était informé au village que je l'avais dénoncé d'avoir mis une caméra... À aucun moment dans mon mail je ne prononce de nom, pour la bonne raison que j'ignorais qui avait placé cette caméra. Vous savez que vous avez le devoir du secret de fonction? Qui a dit à ce Monsieur que je l'avais dénoncé?

Lui: - Ce n'est pas moi. Ce n'est personne de la commune

- Mais vous étiez les seuls à pouvoir l'avertir de mon e-mail

Un conseillé communal: - Il a peut-être vu votre mail à vous.

- Dans ce cas il pirate votre boîte?

Eux: - ...

- Cela ne peut que venir de votre part, et comme ce Monsieur a menacé de me tirer dessus, j'estime que c'est grave!

Lui: - Je suis allé le trouver pour lui dire d'enlever sa caméra, mais je ne lui ai pas dit que c'était vous qui nous aviez informé.


C'est charmant l'ambiance dans un village avec éoliennes industrielles, non? J'envie toujours en partant ceux qui restent peinards chez eux. Mais au retour je suis toujours contente d'avoir surmonter mon manque d'enthousiasme. De si jolies scénètes pour le blog ne s'inventent pas, il faut les avoir vécues.

Après ce genre de soirée, il vaut tout-de-même mieux remonter le niveau des neurones avec par exemple un petit tour sur le blog de Fabrice Nicolino ou avec un exemplaire de la revue durable, le dernier semble prometteur:
http://www.larevuedurable.com/http://www.larevuedurable.com/

source image:http://www.cuk.ch/articles/imprimer/4131




3 commentaires:

  1. Réflexions faites, je pense que le dialogue n'est possible qui si vous vous mettez à leur niveau.Eux ne changeront pas, impossible. Donc c'est encore à vous de faire l'effort en plus de vous déplacer contrairement à tous ceux qui sont toujours plus nombreux à rester devant la télé en se foutant pas mal de TOUT. Donc préparez vos questions pour la prochaine assemblée, mais à leur niveau. Exemple: Pourquoi certains ménages de St-Brais ne peuvent plus capter RFJ depuis qu'il y a la fibre optique ?

    RépondreSupprimer
  2. Sympathiques petits débats à l'assemblée communale de St-Brais.
    Bravo et merci de nous faire partager ces moments de désolation...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir. D'autant plus que les pv puent le parti pris...

      Supprimer