vendredi 20 juin 2014

SIG: Rapport complet de la cour des comptes, ils l'ont fait!

Ou "Vite des coupables crédibles, que nous puissions passer à autre chose"
Ou "Jouons la transparence, un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout..."
Ou "Les méchants seront punis, mais on ne sait pas qui ni quand"
Ou "Les méchants c'est pas bien, les éoliennes c'est mieux"
Ou "Comment faire oublier tous ces millions perdus sans avoir l'air trop cons"

Officiellement : 

Il sera très intéressant de voir naître la souris des entrailles de cet éléphant...

Et quand on voit la valse des chiffres autour de l'électricité, ces milliards qui se gagnent ou se perdent à cause d'une petite phrase, lire ici, on se demande bien ce que les quelques éoliennes en Suisse vont changer aux règles du marché. Tout cela manque tellement de cohérence que l'on peine à trouver le sens qu'ils donnent à la transition énergétique. Mais lorsque leurs délires tournent sur nos têtes à nous en rendre malades, on comprend surtout notre insignifiance aux yeux de tous ces acteurs économiques et politiques, pour qui nous ne sommes rien d'autre que des voix ou des sous.

6 commentaires:

  1. :-)))
    Ah? Vous aussi? Vous avez trouvé ce rapport migraineux? POur ma part, j'ai péché par paresse, et m'en suis référée aux conclusions de la TdG, en qui j'accorde un peu de crédit, certains de ses journalistes ayant commis des articles fort intéressant sur le sujet .
    Donc dans leurs colonnes j'y ai appris que
    .
    - le canton pouvait dormir tranquille, ayant un expert en énergie hors pair...http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geothermie--peut-fournir-deux-tiers-besoins-chauffage-canton/story/20221042
    .
    Mais surtout que, plus croustillant, l'ex directeur, si j'ai bien compris, Monsieur Hurter, sous prétexte qu'il avait quitté le navire demandait que soit suspendue l'enquête administrative dirigée contre lui. Caramba! La justice l'a débouté...
    http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/ancien-directeur-services-industriels-deboute-justice/story/14744767
    .
    Et que, merci la tdg qui aura compilé pour nous ces pages indigestes, je cite:
    .
    .
    (…)Le rendement des différents projets sera très inférieur à celui escompté.(…) Le rapport pointe du doigt l’ancienne direction générale des SIG, trop autoritaire et trop pressée de voir ces projets aboutir. A-t-elle sciemment ignoré les procédures de décision? Seules les enquêtes en cours le diront. Alain Peyrot, qui était président du conseil d’administration des SIG jusqu’à fin mai, estime avoir été dupé sur la qualité de ces projets.
    .
    La Cour des comptes préconise une clarification des processus de gouvernance et des mesures administratives à l’encontre d’une dizaine de collaborateurs des SIG, sans préciser leur nombre exact, leurs fonctions ou leur nom. Deux cadres supérieurs, dont l’un n’est plus employé par les SIG, sont déjà sous enquête administrative depuis l’automne dernier. De plus, une plainte pénale a été déposée contre un collaborateur qui a tenté d’obtenir une commission personnelle de 100’000 fr. (..)
    .
    .
    La saga des SIG ici:
    http://ventdefolie.wordpress.com/k-laffaire-sig/
    .
    .
    .
    .

    RépondreSupprimer
  2. L'avantage lorsque l'on suit assidûment un sujet comme nous le faisons, est que nous n'avons plus besoin de lire chaque ligne de certains rapports pour voir à quoi nous avons affaire. C'est un peu comme si nous parlions deux langues et traduisions rapidement un texte déjà lu mille fois dans l'une d'elle. Au fond ce qui me perturbe le plus dans tout cela, ce ne sont même plus les milieux politiques ou économiques, ce sont les citoyens. Eux sont imprévisibles et rarement à bon escient. Finalement tout dépendra de la réaction des citoyens lésés. Il suffira de les occuper avec un autre os pour qu'ils désertent le champ de bataille. Ils le savent bien. Toutes les casseroles sortent en été, juste avant le départ des salariés pour les camps de vacances où ils iront déposer l'argent qu'ils ont bien voulu leur laisser.
    Et ils trouveront cela formidable.

    RépondreSupprimer
  3. Ils rentreront même avec des éoliennes plein les yeux et seront tout content de les retrouver sur les cimes ici: cela leur rappellera la mer. Grrr.

    RépondreSupprimer
  4. C'est exactement à quoi sert le mundial par exemple, les pages people et les chroniques cul de nos quotidiens. On en profite aussi pour ressortir jusqu'à l'écoeurement les commémorations historiques du débarquement entre autres. OK, je ne remets pas en question le sacrifice des boys mais l'utilisation médiatique qui en a été faite. Les USA en profitent pour se rappeler au souvenir de l'Europe comme bon sauveurs, et pendant ce temps-là les négociations du traité transatlantique avancent dans la quasi indifférence. Quand les gens se rendront compte de ce qu'il s'est passé, il sera trop tard. Mais bon, on ne va pas s'en faire pour si peu, il y a match ce soir, hein? HOP SUISSE!

    RépondreSupprimer
  5. Fleur des pâturages20 juin 2014 à 23:06


    Incroyablement lamentable ce rapport de la cour des comptes sur les audits de gestion des SIG!!
    A se demander qu'est-ce qui se trame dan ce petit monde de tricheurs??
    Ben voyons tout va très bien dans le meilleur des mondes.
    Les pigeons sont déplumés, les experts compatissent avec les resquilleurs, les riverains ignorés, les méchants impatients de punition, les coupables ont sait plus trop qui? Bref on aime la farine du coté genevois, on roule tout le monde dedans et on reprend chacun une part de gâteau!!
    Tristounet tout de même cette justice là.......

    RépondreSupprimer
  6. Je reviens sur ce post encore pour partager quelques réflexions...
    .
    Synchronisées dans l'actualité, deux affaires alimentent notre presse. L'affaire Giroud, ou la débâcle et la triche d'une entreprise privée, valaisanne de plus!
    .
    Et l'affaire SIG, que nous connaissons ici, impliquant de la très grosse finance mais surtout et aussi un conseil d'état...
    .
    Penchons-nous sur la façon dont la presse a traité ces deux affaires.
    Par bien des aspects de leur gravité, elles auraient des points communs: ampleur des montants engagés, corruption, laissé-faire des conseils d'administration...
    .
    A cela près que les journalistes se sont engagés pour nous servir sur l'affaire Giroud des enquêtes de fond fouillées...Seule la TdG avec Monsieur Marc Moulin, entre autres, nous a servi certains articles très pertinents. Comme je l'ai dit, Giroud est une affaire impliquant un privé valaisan, et je commence à trouver que le Valais est souvent pointé du doigt pour mettre en évidences ses magouilles et ses dysfonctionnements.Mais ce qu'il se passe dans ce canton n'est pas pire que les affaires vaudoises ou genevoises si on se donne la peine d'y regarder de plus près.
    Que les tricheurs soient mis au pilori, je n'ai rien à redire...Mais quand cette triche, incompétence, légèreté, magouille, cochez ce qu'il vous semble adéquat, implique un gouvernement cantonal, il me semble que de vraies enquêtes pourraient être entreprises...Peut-être sont-elles encore dans des tiroirs?

    Je ne peux pas m'empêcher de me poser la question de savoir:

    1/ quelle est la réelle objectivité des journalistes, voir leur volonté d'engagement?
    2/ et surtout de quelle marge de manoeuvre et de quelle indépendance disposent-ils?

    En comparant ces deux affaires, il est clair que la mesure utilisée n'a pas été la même...

    RépondreSupprimer