mercredi 16 juillet 2014

Escale à Saint-Brais?

Un tout petit aperçu de notre futur panorama: Vue de Sceut, hameau lui aussi menacé par un projet des SIG, situé juste à côté de Saint-Brais. De ce site éolien appelé Saint-Brais 2, nous verrons celui projeté sur les crêtes côté Sud, (photo) au Nord les éoliennes prévues sur la France et l'Ajoie complèteront le tableau. À l'Ouest le Mont-Crosin est déjà visible, il sera rejoint par les projets neuchâtelois.

Le village de Saint-Brais est une perle en terme de nature. Il y a des promenades extraordinaires à faire dans une nature intacte. L'arrivée des deux éoliennes a complètement modifié cette aspect des choses, la tendance est clairement orientée vers l'industrialisation massive des paysages et pâturages du lieu et de ses alentours. Il sera aux premières loges si tous les projets éoliens des Crêtes du Jura se concrétisent: de ses points de vue autrefois enchanteurs, les vacanciers pourront s'extasier sur les hélices blanches triomphantes que des écologistes du dimanche rêvent de voir pousser de Lausanne à Bâle. Sous chaque mât, des centaines de tonnes de béton se moqueront de ces suisses qui se disent inquiets de voir disparaître chaque seconde 1m2 de leurs terres agricoles au profit d’une construction. L’agriculture perd la base de sa production à un rythme inquiétant, alarment-ils tout en signant les contrats avec l'industrie électrique.... à lire ici

Ici, les chambres d'hôtes proposent des nuits grinçantes et vrombissantes. Rien à voir avec les bords de mer et le bruit des vagues. C'est un autre voyage auditif, que l'on peut tester. Si vous vous réveillez pris d'une angoisse alarmante, avec le sentiment d'une tristesse infinie, des douleurs dans le ventre ou la cage thoracique, levez-vous et partez à la rencontre de la nuit qui vous entoure: Les pales balaient les feux rouges de signalisation des éoliennes, le bruit caractéristique d'un avion en survol permanent ronronne sur le petit village, qui devrait pourtant connaître enfin le silence réparateur après ses longues journées exposé aux bruits des milliers de véhicules qui le traversent... Mais vous n'avez rien à craindre, il n'y a aucun danger pour votre santé. Ha! Ha! Ha! Ha! c'est tellement gros que l'on peine à croire qu'ils osent encore servir ce genre de phrase pour rassurer la population et surtout que cela marche encore!

L'avenir de nos campagnes tel que des affairistes, des politiciens et des citoyens le rêvent est fait de bruit et de lumière, avec autour 25 à 30 % d'humains qui en souffrent dans leur coeur et dans leur chair. Ils font partie du processus d'exclusion propre à la mondialisation. C'est un tour de force extraordinaire des milieux économiques, ils promettent un peu de sous et du courant propre qui sera vendu ailleurs et à leur avantage, et les idiots qui signent leurs contrats s'occupent de détruire eux-mêmes leur région et leurs voisins qu'ils connaissent de longue date. Il aura suffit de quelques paillettes pour qu'ils se tournent vers les colonisateurs des temps modernes, langues pendantes et poches ouvertes.

Bon séjour dans le village test de Saint-Brais!

p.s. le socle d'une éolienne est l'équivalent des fondations d'un petit immeuble de 3 étages (voir dossier Colonisation terrestre et spatiale de Myrisa Jones sur le blog "Vent-de-Folie")
 


2 commentaires:

  1. SOS. Une véritable invasion se prépare.
    http://www.24heures.ch/vaud-regions/nord-vaudois-broye/eoliennes-rapprochent-col-mollendruz/story/31927842

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez lu la hauteur des éoliennes? Ils écrivent maximum 210m !!! On s'élève on s'élève! Mais quelle horreur. Vivement que d'autres cantons soient confrontés à cette incroyable colonisation de notre environnement par l'industrie! Il y aura peut-être enfin un peu plus de 35% de citoyens qui s'informeront et constateront l'énormité du mensonge de la transition énergétique.

    RépondreSupprimer