samedi 13 mai 2017

SE2050: les millions tombent dans les poches de Suisse Eole depuis belle lurette!



En plus de la dépossession territoriale, il y a les dégâts écologiques considérables. En Europe, pourtant, les compagnies éoliennes parlent d’énergie propre… extrait du blog en lien ici


La stratégie énergétique 2050 ne tombe pas du ciel, même si on nous la présente comme un miracle. Elle est le fruit d'une bataille menée de longue date par des promoteurs d'énergies renouvelables, comme par hasard juste avant la mort des vieilles centrales nucléaires et les coûts exorbitants de leur démantèlement... L'âme verte de nos politiciens autrefois accrochés aux jupes des lobbys nucléaires, ne tombent pas du ciel non plus. Nous retrouvons au comité de Suisse Eole des conseillers d'état et des chefs d'entreprises qui concoctent l'avenir éolien de la Suisse main dans la main depuis des années, et avec le soutien financier de l'état. 

Plus de 7 millions ont été versé à ces écologistes de la dernière heure pour faire leur propre campagne et leur propre publicité. Même si à l'OFEN on jure que l'argent n'a pas servi leurs intérêts personnel... Mais où se situe la limite qu'ils prétendent contrôler? Voici les faits, qui comme par hasard n'ont pas intéressé la presse nationale, à quelques discrètes exceptions près, dont celle-ci.

Communiqué de presse du 7 mai 2017 de l'Fédération Paysages Libre Suisse et Environnement contre la SE2050:

Mesdames, Messieurs,

La Fédération Paysage Libre Suisse a pu obtenir en vertu de la loi sur la transparence (LTrans) les contrats conclus contre entre l’Office fédéral de l’énergie OFEN et le lobby éolien Suisse Eole entre 2003 et 2015.

Suisse Eole est l’Association pour la promotion de l’énergie éolienne en Suisse et défend les intérêts économiques et financiers des promoteurs de projets éoliens.

Les contrats que Paysage Libre Suisse a obtenus ont été en partie censurés par l’OFEN. Ont notamment été censurées toutes les informations qui montrent que Suisse Eole a aussi été mandatée pour mener un lobbyisme politique. Une comparaison avec les rapports annuels de Suisse Eole permet toutefois de reconstituer certaines parties. L’OFEN a ainsi versé CHF 7 300 000.- de l’argent du contribuable à Suisse Eole entre 2001 et 2015.

En novembre 2014, le Contrôle fédéral des finances a publié un rapport relatif aux appels d’offres de l’OFEN, dans lequel il critique clairement la pratique de l’office et indique que les quatre objectifs de la loi fédérale sur les marchés publics n’ont pas été respectés.

Suisse Eole a été mandatée par l’OFEN pour faire de la propagande en faveur du développement de l’éolien en Suisse. Ce mandat consistait notamment à influencer l’opinion publique au travers des médias, entres autres grâce à des contacts directs avec des journalistes.
Citations:

1. «Sous la devise «Parlons d’énergie éolienne», encourager l’acceptation de l’éolien par tous les moyens des médias professionnels».

2. «Occuper autant que nécessaire la place dans les médias pour contrebalancer les opposants à l’éolien».

3. «Soutien et accompagnement de comités pro-éoliens aux niveaux local et régional».

4. «L’Arc jurassien est la région sur laquelle il faut insister en priorité au cours de la première phase de la prospection du marché».

5. «Renforcement de l’opinion positive quant à l’énergie éolienne avec des caractéristiques comme «bon marché», «acceptable», «rentable», «beau».

Les contrats prévoyaient aussi de faire du lobby auprès des autorités locales et cantonales, notamment via des formations, des cours, des présentations et des manifestations, de lutter contre le travail médiatique «unilatéral» de la Fédération Paysage Libre Suisse et de soutenir concrètement les cantons dans l’évaluation de sites éoliens.

Depuis 2007, l’OFEN s’intéresse également à promouvoir l’éolien dans les milieux agricoles. Citations: «A ce niveau, Suisse Eole entretient un réseau de contacts croissant, grâce à l’acquisition active de nouveaux groupes d’intérêts (mot clé: agriculteurs)» et «L’année sous
revue [2007] a été marquée par une collaboration très constructive avec l’Union suisse des paysans».

Par ailleurs, le lobby de l’industrie éolienne devait participer lui-même au développement de la modélisation des vents en Suisse, ce qui permettrait d’influencer fortement les résultats dans le sens des intérêts des promoteurs. Citation: «Grâce à un soutien ciblé de mesures du vent, les données récoltées sont rendues publiques. (…) La carte des vents en Suisse sert de base aux concepts éoliens cantonaux, au concept d’énergie éolienne pour la Suisse ainsi qu’au travail des promoteurs».

La Confédération a également chargé Suisse Eole de mandater ses propres études concernant des thèmes sensibles comme la protection des oiseaux ou la problématique de la sécurité aérienne.
En outre, Suisse Eole a coordonné en 2004 le concept d’énergie éolienne pour la Suisse, et s’avère ainsi être responsable d’un pan considérable de la politique de l’OFEN en matière d’énergie éolienne.

Enfin, l’OFEN a directement influé, grâce à Suisse Eole, sur la campagne de l’initiative populaire «Moratoire-plus» ainsi que sur la votation cantonale à Neuchâtel relative à l’éolien. Citation: «L’initiative «Avenir des crêtes» sera soumise au peuple fin novembre 2013. Suisse Eole étudiera des mesures appropriées en collaboration avec les promoteurs concernés».

La Fédération Paysage Libre Suisse fournit le matériel – contrats, évaluation et relevé détaillé des coûts – aux médias suisses sur demande.

Le comité Environnement contre la SE2050 est surpris du contenu des contrats et ne peut que s’interroger sur l’influence qu’a eue l’OFEN via Suisse Eole dans le contexte de la votation populaire du 21 mai prochain sur la nouvelle loi sur l’énergie.

Pour finir, soulignons que l’art. 47 de la nouvelle loi sur l’énergie permettra à Suisse Eole de continuer à influencer de manière unilatérale l’opinion publique avec l’argent du contribuable.

Nous nous tenons à votre entière disposition pour répondre à vos questions.
Avec nos meilleures salutations
Elias Meier Responsable de campagne comité environnemental contre la SE 2050

Le poids des mots... le choc des images... 😊


(image sur ce blog aussi)

6 commentaires:

  1. Moi j'aimerais bien savoir qui étaient ces journalistes....24heures??? Le Temps? J'ai quelques noms qui me viennnent à l'esprit. Mais comme aujourd'hui certains ont la plainte facile, je m'abstiendrais...juste les initiales. T.M, E.l.B, B.W. et certains autres...

    RépondreSupprimer
  2. Il en faut du courage, de la foi en la vie pour arriver à stopper ces rouleaux compresseurs que le monde moderne met en place...

    Quelques exemples ici qui font du bien et nous laisse un petit bout de rêve et d'espoir.
    Bonne lecture et beau visionnage, c'est cadeau :-)


    Victoire pour Maxima Acuña, la paysanne qui tenait tête à un grand groupe minier

    https://lareleveetlapeste.fr/victoire-maxima-acuna-paysanne-tenait-tete-a-grand-groupe-minier/


    Film documentaire "être sans avoir" de Christophe FERRUX

    http://www.pierre1911.fr/2017/05/film-documentaire-etre-sans-avoir-de.html


    NON À LA SE2050 SAUVONS L'HUMAIN, STOPPONS et DÉMANTELONS L’ÉOLIEN!

    RépondreSupprimer
  3. des mandats comme l'OFEN en donne à Suisse éole il en existe dans pleins de domaines....rien de nouveau sous le soleil de la Confédération donc.
    On peut certainement s'interroger sur la SE2050 et sur ses faiblesses. Elle en a certainement beaucoup. Ce qui est certain c'est qu'avec ou sans cette stratégie, les beaux paysages, la nature et peut-être même l'humain seront détruits progressivement. Je précise bien qu'il n'y a pas besoin de l'atome pour y arriver. Bref le débat sur la question de notre rapport à l'énergie et au confort pourrait être long et constructif. Mais voilà, l'UDC fait son populisme à 4 francs sans aucune proposition et c'est normal, l'ignorance, la peur et le mensonge est son fond de commerce. Ce qui me fait le plus vomir, c'est de voir un groupe d'intellectuels (paysage libre ch) bien formés, qui sont théoriquement des personnes constructives et ouvertes au dialogue, manier le populisme façon UDC au carré (je pense à leurs jolies affiches de ce pauvre lavaux envahi par les éoliennes). C'est désolnt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voisine d'éoliennes industrielles15 mai 2017 à 11:14

      Donc si je vous suis, vous pardonnez toutes les grossièretés des acteurs de l'économie, des politiques et des détenteurs des cordons de nos bourses, mais vous condamnez les simples citoyens qui s'engagent pour défendre leurs convictions et des intérêts proches de la nature. Des premiers vous n'attendez rien et d'eux vous attendez l'excellence? Vous devriez mieux choisir vos cuvettes pour vomir.

      Supprimer
    2. Avec l'UDC on est déjà au stade de la dysenterie....la cuvette ne suffit plus! Heureusement le peuple commence à se rendre compte de l'infection populiste et commence à ne plus suivre systématiquement...après quelques baffes électorales, il y en aura peut-être une pour le patron du lobby pétrolier pour ce we.....

      Supprimer
    3. voisine d'éoliennes industrielles17 mai 2017 à 10:03

      En quoi vous différenciez-vous de ce populisme au juste? Vous vous êtes lu? Ils sont où vos contre arguments? Vous l'avez lue cette SE2050? Encore une fois voilà tout le problème de gens comme vous. Mais vomissez mon cher, et entre deux essayez de réfléchir. Si le populisme faiblit ce n'est peut-être que parce que tous s'y mettent, vous le premier. P.S. lobby pétrolier, nucléaire, éolien et cie, tous pareils./

      Supprimer