vendredi 6 juillet 2018

Alpiq le vert, sa blonde et les chiffres rouges

















Tiens, tiens, la commune de Muriaux est déficitaire... Je me rappelle qu'avant les éoliennes elle avait une belle santé financière, à tel point que notre super maire de l'époque souhaitait voir Saint-Brais fusionner avec elle, ce qui avait bien fait rire tout le monde: la petite commune pauvre qui rêvait d'un grand mariage fait d'hélices et de bénéfices...

Cette commune est la deuxième à avoir installé des éoliennes dans les Franches-Montagnes. Trois horreurs sur les terres du Peuchapatte. Ce qui devait renforcer son joli bas de laine. On dirait que les baisses fiscales ont plombé ces belles perspectives... Ce n'est pas vraiment l'avenir qu' Alpiq prédisait!

Dans cet article on peut lire que les citoyens ont été rassurés quant à l'existence d'un fonds de démantèlement des éoliennes. On en entend beaucoup parler de ce fonds, pourtant je n'ai jamais lu comment, où et combien? Serions-nous dans la zone opaque des secrets d'affaires? Celle que même la loi sur  la transparence couvre? Le nez des citoyens n'est pas le copain des bénéfices encaissés sur leur dos.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire