lundi 10 décembre 2018

10. L'éolien industriel: une façade pour les uns, de l'argent pour les autres.

Des élus communaux membres des sociétés anonymes créées autour des parcs éoliens, des conseillers nationaux membres d'associations actives pour la promotion de l'industrie éolienne, ou pire directement rémunérés par des entreprises de production électrique et enfin la Confédération elle-même qui subventionne de telles associations sans soutenir celles de citoyens lésés par l'implantation de ces géantes à proximité de leur lieu de vie.  On appelle cela un système démocratique? 

vendredi 7 décembre 2018

jeudi 6 décembre 2018

6. Les spécialistes de la communication copient collent les formules pour gaver les inquiets.

Avant: À une journaliste du journal de Sainte-Croix, la "spécialiste en communication institutionnelle" (c'est sa signature) de la Romande Energie  déclare: "les éoliennes de nouvelle génération prévues dans le canton de Vaud sont parmi les plus silencieuses sur le marché". Exactement la même phrase utilisée pour les inquiets  de Saint-Brais en 2009. Après:  il est de notoriété publique que le parc éolien de Saint-Brais est une catastrophe. La société ADEV se fiche complètement des riverains qui s'en plaignent, on ne parle plus de silence, mais de "mesures prises contre le bruit"avec autant d'aplomb. Ici, en Allemagne, encore un reportage sur les conséquences du bruit des éoliennes. Cela se passe dans le Nord, là où les adeptes du vent disent toujours que tout va bien. Vive l'écologie industrielle!

mercredi 5 décembre 2018

5. Elargissez ces routes que passent les mâts!

C'est beau l'écologie industrielle, surtout quand ça tombe d'un convoi exceptionnel, qui grâce à la stratégie énergétique européenne deviendront des convois d'une exceptionnelle banalité... Vive l'écologie industrielle!